Ce găsim căutând bine în acest blog

2013-03-30

Dieu m'a sauvé !!!

Ça y est :-) !

by Dr Dan Waniek, MD

All Rights Reserved

Copyright © 2013

Je me suis fait greffer le foie. La greffe a pris. Ça y est !

Il était temps. A peine si je bougeais. Je respirais mal, je ne dormais plus.


Plus aucun muscle, troubles neurologiques, peau détachée en lambeaux, abdomenum pendulum, syndrome hépato-renal, 36 L d'ascite serrée, réfractaire, infectée de surcroît, et métabolisme du fer à plat.



Saignements, clignotants au sec, grincements, vue trouble, spasmes, crampes, tremor, varices, suspicion de CHC unique du segment 6, confirmé sur pièce, bien différencié, sans embolie, compassion bienveillante et encombrante des ignares et de goujats, la totale quoi !



Par contre jamais eu des troubles de perception qui est devenu aiguë, et plus équilibrée : pas d’encéphalopathie, Dieu merci !!!



Dr Sepulveda, élégant, humain et efficace à fait un travail pro avec toute son équipe, super Dr Perdigao. Des braves. Essayez donc d'extraire un boulet moche et ratatiné par un défilé saignant dans une cage serrée et inondée par 36 L de liquide pourri. Vous verrez l'effet. En Réa je comptais une bonne dizaine de tubes qui me transperçait le sac d'os que j'étais devenu, et, je remercie Dieu, je suis toujours !




Père confesseur Emilian, monseigneur Iosif, monseigneur Marc, sœur Magdalena qui m'avait offert la moitié de son foie, ma foi, mère Hristofora, et mon doux père Paisie, merci !



Sans vous, les guides, les frères, sœurs, amis et les patients si patients, les confrères et surtout le coordinateur, mon brave Commandante, sans mes mamans, et anges gardiens, ex-amis et bailleurs, je serai mort.


Même sans mes ennemis, banquiers, percepteurs, huissiers, guillotineurs de l'URSSAF, poignardeurs de mon dos, mercenaires de sous-traitants de banquiers, profiteurs divers, charognards, malhonnêtes, indifférents, ignorants, criminels et bourreaux divers, je serai mort. Sinon Orange m'a abandonné, FREE m'avait arrêté et coupé l'accès Internet, le Débit Agricole m'a bloqué pour m'affamer et me condamner, l'EDF m'a laissé sans éléctricité en plein froid, et et cassant les disques dures du cabinet, y'a pas intérêt à être mourant en France, on n'est pas sauvé par les institutions et ses "organismes", on est laissé pourrir. Et ils n'ont pas intérêt à fournir leur services au revenant...


Par contre la perception de Lognes, chapeau ! Sans insister dans la condamnation à mort, pro, humaine, efficace, même gentille. Je vous remercie tous, ennemis et amis, sincèrement du fond du cœur! Patrick a fait des merveilles d'expertise comptable et relations avec les institutions qui ont oublié Dieu et mes droits.


Mariana, Miki, Dragoş, Paulette, Docteur Gravez et Alix, Docteur Lormier, Jean-Pierre, Jacques, François, Patrick, Houardia, Jocelyne, Gwendoline, Bob, Aline, Isabelle, Caroline, et même Guillaume, Catherine, et surtout Annie et Thierry, merci !



Vous m'avez nourri, soutenu, sauvé, encouragé, parfois même soigné en nursing, aidé avec les percepteurs de la saeva necessitas, débloqué les comptes et ramené sur l'autre rive du Charon dans ce voyage et rite de passage qui n'a pas fait enrichir Charon, nah !!!



Vous avez su même encaisser à ma place des reproches qui m'étaient exclusivement adressés et puis me supporter moi, moche, chancelant, énervé, injuste, instable, prétentieux et surtout pas drôle :-)




Sans toi, iubi, bien aimée, et femme de ma vie, je ne suis pas moi même. Nous sommes entiers et nous sommes nous mêmes parce que nous nous aimons comme nous le faisons. Que Dieu te prête la continuité harmonieuse et heureuse de l'équilibre qu'on appelle Har.




Sans toi, François, Jacques, Jean-Pierre, Paulette, Fawsi, Marcelle, Sylvie, et tous ceux qui souhaitent ne pas être nommés, Octavia, et Sorin, je serais une épave sinon ce que nous appelons en Roumain "oale şi ulcele".

Que Dieu vous donne ce qui est bon pour chacun ! Et pour moi, l'allumé, ma foi, patience, paix, modération, discipline pour une fois, et harmonie - toutes les denrées rares !



Caelum non animum mutant qui trans mare currunt. Æquo pulsat pede pauperum tabernas regumquae torres pallida mors !


Pour tout, gloire a Dieu !